Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog

RESISTANCE AFRICAINE

RESISTANCE-AFRICAINE.jpg

*********************************

afriquemediatv.jpg 

**********************************

118x118-vNP.jpg

*********************************

1459821_523266021102495_1419197891_n.png

*********************************

 

Recherche

YOUTUBE

 7749081576_f256dba668_z-300x300.jpg

FACEBOOK

 Cracked-Facebook-Logo-1500x1500-psd49009.png

17 mai 2014 6 17 /05 /mai /2014 22:48
Repost 0
Published by rene.kimbassa.over-blog.com
commenter cet article
16 mai 2014 5 16 /05 /mai /2014 23:33

Les titres MOBILISATION / AFRIQUE DU SUD / RDC / SENEGAL / FRANCE /
citoyenTv : http://www.livestream.com/citoyentv
VRA : http://www.vr-africa.com
Repost 0
Published by rene.kimbassa.over-blog.com
commenter cet article
16 mai 2014 5 16 /05 /mai /2014 21:33


 

 

La France se gargarise de pouvoir imposer à la Russie des sanctions ensemble avec le Grand frère Américain. Le tout n’est pas sans rappeler une séance de poker où le bluff fait la loi. Le problème est que la Russie ne se laisse pas impressionner et refuse de croire à l’efficacité des mesures sévères lancée à son encontre. Mais de guerre lasse, elle semble décidée de se tourner du côté de l’Asie en oubliant ses partenaires des temps jadis.

Jean-Pierre Thomas, patron du Vendôme Investments Groupe essaie de décortiquer le contentieux entre la Russie et l’UE. Paradoxalement c’est la France qu’il met sur la sellette.

Jean-Pierre Thomas. Tout d’abord j’aime beaucoup Moscou! C’est une ville absolument fantastique, pleine d’énergie, de dynamisme ; en plus aujourd’hui il fait très beau ! Je viens très souvent à Moscou – plusieurs fois par mois parce que je suis conseil des grands groupes européens, notamment français. Les conseils d’administration, la prise des décisions stratégiques comme fusions ou liquidations… - tout cela veut dire que je viens assez souvent.


Au quotidien j’observe – et c’est la raison de la visite – que beaucoup de grands groupes y compris français ont encore des projets (c’était dans la réunion de ce matin) d’investissements en Russie, la création des joint ventures, le développement de leur marché ! Vous savez, aujourd’hui les grands groupes français doivent se développer sans présents… Il y va de la croissance et de l’emploi en France d’ailleurs ! C’est un vrai sujet ! Tout ça transcende et, à mon avis, dépasse les problèmes politiques du jour. C’est réel ! Ils craignent une mauvaise ambiance parce que ça freine les choses. On a la semaine prochaine un forum économique à Saint-Pétersbourg… Il y aura certainement un peu mois de Français que d’habitude. Mais je connais certains de mes amis et je vois les présidents des grands groupes français : ils sont là – regardez la liste ! Et même quelques parlementaires français. La réalité n’est pas toujours conforme à la fiction.


Sur les Mistrals j’ose penser que c’est une ligne raisonnable ! La France a pris des engagements et la France dans le monde est une puissance très compétitive sur le plan d’armements – aéronaval, aéronautique, etc. Et quand on prend un engagement, on le tient. Si la France prenait le risque de ne pas livrer… La coopération dans le domaine de la défense est un signe de coopération et de confiance mutuelle avec les échanges de technologies ! Cela allait vraiment dans le bon sens… Je ne pense pas une seconde qu’on puisse mettre ça à mal ! Et quand je vois d’ailleurs que la France aujourd’hui est en compétition avec l’Inde sur « Rafale », imaginez l’effet que peut avoir une non-livraison de « Mistrals » sur les ventes de « Rafales » en Inde ! Tout ça fait partie des pays en pleine transition parce que je n’aime pas le mot de « BRICS ». Et par conséquent, cela serait dévastateur. Et en bon Français, ici à Moscou, je n’oublie pas quand même que la principale préoccupation en France c’est l’emploi et la croissance. Que va-t-on dire à toutes ces braves gens des chantiers navals qui ont des familles, des enfants et qui se retrouveront au chômage parce qu’on ne livre pas ? Et par contre, je prends la liberté de le dire, je trouve absolument déplacé que nos amis les Américains osent dire à la France ; « Il ne faut pas livrer les « Mistrals » ! De quoi se mêle-t-on ? La France est un pays souverain ! Nous, on ne pense pas à donner des leçons aux Etats-Unis et à savoir à qui ils livrent et à qui ils ne livrent pas ! Je pense qu’il faut que l’Europe soit elle-même et qu’elle ait une position ! Le Général De Gaulle l’avait montré à l’époque : il faut qu’elle soit indépendante et en bonnes relations avec ses partenaires et amis de longue date, à savoir la Russie ! Et on peut dialoguer avec les alliés historiques que sont les Etats-Unis.


LVdlR. Et que pensez-vous des élections européennes ?


Jean-Pierre Thomas. Je dirais qu’aujourd’hui les élections européennes risquent de changer la donne sur la nouvelle commission. Je pense en étant très Européen moi-même et en faveur de la construction européenne, que pas seulement les Français mais dans beaucoup de pays les populations ne sont pas contents de la façon dont ça fonctionne. Le côté administratif de la commission coupée de la réalité… Regardez, aujourd’hui les décisions prises par M. Barroso, notamment sur le problème de l’Ukraine, les sanctions économiques et l’idée de la zone de libre-échange avec les Etats-Unis… Si vous demandez à des agriculteurs français ce qu’ils pensent de la zone de libre-échange avec les Etats Unis, vous aurez une réponse rapide : c’est très dangereux pour l’agriculture ! Tout ça paraît déconnecter sur le terrain…

Dans beaucoup de pays vous aurez cela : une montée des partis qui ne sont ni favorables ni défavorables à l’Europe, mais qui sont pour une Europe différente. Moi, en tant qu’un homme d’affaires sérieux, je souhaite que l’Europe continue à se construire mais néanmoins pas comme c’est le cas aujourd’hui.


Ce scrutin est intéressant. Vous aurez au moins une commission renouvelée. Vous aurez un nouveau patron de la commission européenne et j’ose espérer que c’est une commission qui ira dans le sens de la coopération non pas sur un traité de libre-échange avec les Etats-Unis ce qui sera une erreur du point de vue économique. Jean Arthuis, ancien sénateur et beaucoup d’autres disent ; « Mais les Etats-Unis sont nos amis ! C’est nos alliés ! » Moi, je crois que la zone de libre-échange doit se faire avec la Russie, sur le continent ! Cette zone de libre-échange qu’avait souhaitée le président Poutine (j’avais modestement fait mon rapport à l’époque à la demande des présidents russe et français sur la création d’une zone de libre-échange continental allant jusqu’à la Russie et intégrant l’UE), constitue la réponse même. »


Commentaire de l’Auteur. Il semble que Jean-Pierre Thomas soit, malheureusement, le chantre d’une cause perdue. Les grandes unions économiques et politiques se font et se défont au gré des contacts et des affinités et sans aucune justification rationnelle. Cette insoutenable légèreté de l’être implique l’existence d’une économie volatile basée sur des valeurs éphémères et alimentée par la planche à billets ou l’argent virtuel. Sans être une grenouille de bénitier et radoter sans discontinuer, on voit mal tout de même comment la France va-t-elle s’en sortir. Elle plonge de plus en plus dans le marécage des spéculations politico-économiques. Les gens n’obéissent jamais à la raison et l’Europe ne représente pas une exception à la règle. Le paradoxe est que cette fois-ci la Russie renvoie à l’Europe l’image d’elle-même des années 90 : une idéologie obsolète, des dignitaires qui se moquent des gens qu’ils gouvernent jusqu’à leur faire gober les nazis de Kiev sous le label du politiquement correct et le sentiment d’être en équilibre au bord d’un précipice sans fond où le chômage peut conduire la défense à faire vendre les « Mistrals » au « démonique » Poutine. Bref, le monde européen ne peut se contenter d’un replâtrage de façade à coups d’élections bruxelloises – il faut le court-circuiter pour qu’il se réveille. 


Lire la suite: http://french.ruvr.ru/radio_broadcast/74538918/272467749/

Repost 0
Published by rene.kimbassa.over-blog.com
commenter cet article
15 mai 2014 4 15 /05 /mai /2014 22:49

Les titres MOBILISATION / STEVE BEKO / SYRIE ET MEDIAS OCCIDENTAUX / REFORME TERRITORIALE PAR RAFIK SMATI / 


 

citoyenTv : http://www.livestream.com/citoyentv 
VRA : http://www.vr-africa.com

Repost 0
Published by rene.kimbassa.over-blog.com
commenter cet article
15 mai 2014 4 15 /05 /mai /2014 20:54

96155428-1728x800_c.jpg

Les américains voulaient des représailles sanglantes à l’Est de l’Ukraine de manière à impliquer la Russie. Non seulement ils n’ont pas réussi à impliquer la Russie, mais ils se retrouvent en prime avec une guerre qu’ils vont devoir gérer de manière complètement imprévue. Les derniers évènements dans le Donbass, à savoir les référendums de Donetsk et de Lougansk suivis des déclarations d’indépendance bouleversent tous les calculs de Washington.


En tant qu’états indépendants, ces deux régions disposeront désormais de toutes les institutions d’un état, dont une armée et un service de sécurité qui tentera de tenir tête aux assauts de l’armée de Kiev. Le fait d’être reconnus ou pas par l’Occident n’y changera rien. Du coup, la donne n’est plus la même. La Russie n’a plus besoin d’intervenir. L’armée ukrainienne et les mercenaires feront désormais face à une armée régulière qui défend son sol. La Russie n’a plus alors qu’à équiper, former et accompagner cette armée, à l’instar de ce qu’elle a réalisé en Syrie et qui a fait ses preuves.


Encore un ratage étatsunien qui, espérons-le, en restera là. Sinon, avec une armée ukrainienne n’étant pas vraiment prête à se battre, beaucoup de choses imprévisibles et désagréables pour Washington pourraient en découler, comme l’élargissement des zones indépendantes et même la reconquête de Kiev. Et si Kiev tombait entre les mains de l’armée du Donbass, les atlantistes auraient un sérieux problème de vocabulaire. Sera-ce un coup d’état fomenté par des rebelles de l’Est, ou une invasion d’un pays qui n’existe pas, parce que non reconnu ?


Avic – Réseau International

Repost 0
Published by rene.kimbassa.over-blog.com
commenter cet article
15 mai 2014 4 15 /05 /mai /2014 20:36
Russie-Gambie: coopérer dans la production d'hydrocarbures (Lavrov)

MOSCOU, 15 mai - RIA Novosti / La Voix de la Russie Les sociétés russes souhaitent coopérer avec la Gambie dans la production d'hydrocarbures sur le plateau continental, la pêche et le tourisme, a déclaré jeudi à Moscou le ministre russe des Affaires étrangères Sergueï Lavrov lors d'une rencontre avec le chef de l'administration présidentielle gambienne Momodou Sabally.

« Nous souhaitons que notre proximité politique et notre dialogue se renforcent grâce à l'intensification de la coopération économique et commerciale. Nos sociétés souhaitent coopérer avec les partenaires gambiens dans l'exploitation d'hydrocarbures sur le plateau continental, la pêche et le tourisme », a indiqué le ministre russe.

M.Sabally a pour sa part espéré que les deux pays élargiraient leur coopération économique.

RIA Novosti
Lire la suite:
http://french.ruvr.ru/news/2014_05_15/Russie-Gambie-cooperer-dans-la-production-dhydrocarbures-Lavrov-6826/

Repost 0
Published by rene.kimbassa.over-blog.com
commenter cet article
15 mai 2014 4 15 /05 /mai /2014 20:10

199372_432613.jpg

La Russie a mis à profit la crise de Crimée pour réaliser un coup en bourse fumant : en quelques jours, le pays a gagné 20 milliards de dollars et a récupéré une grande partie des actions des grandes entreprises énergétiques russes qui étaient aux mains d’investisseurs ouest-européens et américains.


Jusqu’à récemment une partie des actions des entreprises énergétiques russes appartenaient à des investisseurs étrangers (US et Européens). Cela signifiait que presque la moitié des revenus de l’industrie gazière et pétrolière n’allaient pas dans les caisses de l’État russe, mais sur les comptes des « requins de la finance » occidentaux. Au fil de la crise en Crimée le rouble a commencé à chuter fortement, mais la banque centrale russe n’a rien fait pour soutenir son cours. Des rumeurs ont même commencé à circuler, selon lesquelles la Russie n’aurait simplement pas eu de réserves de devises lui permettant de maintenir le cours du rouble.

 

Ces rumeurs et les déclarations de Poutine, se disant prêt à protéger la population russophone de l’Ukraine, ont conduit à une forte baisse des prix des actions des entreprises d’énergie russes, et les « requins de la finance  » ont commencé à mettre en vente des actions avant qu’elles perdent toute valeur. Poutine a attendu toute la semaine et s’est contenté de sourire à des conférences de presse, mais quand les prix des actions ont atteint le plancher, il a donné pour instructions d’acheter rapidement et simultanément ces actions à tous les Européens et USAméricains .

 

Le temps que les  » requins » comprennent qu’ils avaient été roulés dans la farine,  il était déjà trop tard : les actions étaient entre les mains des Russes. Non seulement la Russie a gagné en ces quelques jours environ 20 milliards de dollars , elle a aussi ramené à domicile les actions de ses entreprises. Maintenant, les revenus du pétrole et du gaz ne s’écouleront plus à l’étranger, mais resteront en Russie, le rouble se redresse de lui-même, il ne sera pas nécessaire de toucher aux réserves d’or de la Russie pour le relever, et les « requins » sont éberlués. Leurs actions, qui rapportent des milliards de dollars, ont été rachetées en quelques minutes pour quelques centimes et les ont laissés sans revenus du pétrole et du gaz. L’histoire des marchés boursiers avait rarement vu une opération aussi brillante.

 

Source : www.tlaxcala-int.org / ru.faktxeber.com

Repost 0
Published by rene.kimbassa.over-blog.com
commenter cet article
15 mai 2014 4 15 /05 /mai /2014 07:52

# LUCMICHEL.NET/
avec LVDR – PCN-SPO/ 2014 05 14/
L’EXPEDITION PUNITIVE DE LA JUNTE DE KIEV TOURNE MAL POUR L’ARMEE UKRAINIENNE (OU CE QU’IL EN RESTE) …


De lourdes pertes aussi bien dans les milices néofascistes que les soldats réguliers. Et des centaines de désertions chaque jour …


Sus sa page Facebook, qui sert de référence à l’AFP, le pied-nickelé Avakov, le pseudo ministre fantoche de l’intérieur de la junte de Kiev, fanfaronne et annonce chaque jour de « lourdes pertes » chez les pro-russes. En fait c’est exactement l’inverse !
Car tirer à l’arme lourde et aux roquettes Grad sur des habitations civiles est une chose, mais affronter l’armée du Donbass, et notamment ses redoutables volontaires cosaques, en est une autre. Plus redoutable …


Ce mercredi, par exemple, deux blindés ukrainiens ont été détruits près de Kramatorsk.
Les partisans du fédéralisme ont détruit près de Kramatorsk deux véhicules de transport de troupes de l'armée ukrainienne, rapporte le QG de l'auto-défense municipale.


Un membre des forces d'auto-défense a été tué, les militaires ont battu en retraite. Le ministère ukrainien de la Défense – les militaires ayant visiblement marre des vantardises d’Avakov - fait état de 6 commandos ukrainiens tués et 9 autres blessés dans ce combat.


LM

Repost 0
Published by rene.kimbassa.over-blog.com
commenter cet article
15 mai 2014 4 15 /05 /mai /2014 07:51

# NOVOROSSIA / DONETSK : ULTIMATUM AUX FORCES UKRAINIENNES /


Fabrice BEAUR avec PCN-SPO & Correspondance locale (Donetsk) / 15.05.2014, 02h00, heure de Moscou /


Selon les autorités de la toute jeune République populaire de Donetsk, les forces de l'ordre sont totalement passées de leur côté. Il est vrai qu'il suffit de circuler dans la ville pour se rendre compte que tous les commissariats affichent dorénavant le drapeau républicain ou celui de la décoration de St-Georges.


La milice républicaine compterait à ce jour 27.000 hommes. Et entre 200 et 300 nouveaux volontaires se présenteraient chaque jour pour s'enrôler.


Le "gouverneur" oligarque nommé par la Junte de Kiev, Sergei Taruta, n'a donc plus aucun pouvoir dans l'immense majorité des villes de la région.


Ce pourquoi, fort de sa nouvelle indépendance approuvée par l'immense majorité de la population, la République populaire de Donetsk vient de lancer un ultimatum aux forces armées "ukrainiennes" sur son territoire. La république donne 24 heures à ces dernières pour déposer les armes ou quitter son territoire. A défaut, elle seront combattues.


Le chef adjoint de l'armée de la République à Donetsk, Sergei Streljuk, a appelé les mères des soldats, des conscrits, qui servent actuellement dans l'armée ukrainienne de convaincre leurs enfants de quitter le territoire et leurs unités militaires, sinon ils seront tués dans les combats qui suivront.


La prise en main sécuritaire de tout le territoire de la République est en marche. Il est à parier que la plupart des unités militaires de l'armée ukrainienne feront le choix réfléchi de quitter le territoire de Donetsk. Restera donc la "Garde nationale" et les milices et autres escadrons de la mort des nazis de Praviy Sektor. Gageons que face à une milice républicaine qui monte en puissance, la Junte sera acculée à la défaite. Mais combien de morts encore pour en arrivé là.


FB

Repost 0
Published by rene.kimbassa.over-blog.com
commenter cet article
14 mai 2014 3 14 /05 /mai /2014 23:19

ANNIVERSAIRE DU PRÉSIDENT GBAGBO / RDC / MALI / ÉGYPTE / SYRIE / UKRAINE / 


 

citoyenTv : http://www.livestream.com/citoyentv 
VRA : http://www.vr-africa.com

Repost 0
Published by rene.kimbassa.over-blog.com
commenter cet article